Prochaine mission

2018

Il est encore temps de vous souhaiter une année 2018 belle et lumineuse, riche en amitié et partage, pleine de joie et de paix.

Nous commençons par cette information diffusée par la BBC : trois millions de filles indiennes âgées de 10 à 14 ans ne seraient pas scolarisées.

Pour cette raison, nous sommes d’autant plus heureux de participer à la scolarisation de nombreuses filles et garçons, une action possible grâce au parrainage des membres de Villages Sans Frontières.

A l’école Nai Talim en Inde (à Sewagram, dans l’état du Maharashtra) , les élèves ont été bien occupés durant ces six derniers mois. Durant deux jours, des élèves de 10 à 15 ans ont préparé des expositions sur la santé et la nutrition.

À travers des jeux scientifiques qu’ils ont vendus, ils ont pu sensibiliser à l’analyse nutritionnelle.

Classe de sciences à l'école Nai Talim

Classes scientifiques pour les élèves les plus âgés.

D’autres jeunes ont pris part à des compétitions de yoga, d’athlétisme, de mallkhamb* ou encore de volley au niveau régional.

* Le mallkhamb est un sport traditionnel indien pratiqué avec une corde pour réaliser des postures de yoga aériennes.

Certains ont aussi participé à deux camps organisés avec un spécialiste d’astronomie de Mumbai. Ils ont pu apprendre l’astronomie en journée et l’observation du ciel.

La musique et la danse ont également été au cœur du programme de ce dernier semestre.

Finalement les élèves ayant des difficultés d’apprentissage ont pu bénéficier d’une aide particulière adaptée.

En France aussi, les membres de Villages Sans Frontières ont été bien occupés, en particulier pour confectionner de la confiture, créer et préparer des objets pour la vente au bénéfice des actions soutenues par notre association. Un atelier créatif rassemblant certains membres a eu lieu début septembre, puis un autre fin octobre.

Atelier créatif Sapins de Noël

Atelier créatif « sapins de Noël » en tissu

Atelier décoration

Atelier décoration de sapins, de pots de miel ou confiture

C’est le 25 novembre que l’ensemble de ces objets ou articles ont été proposés à la vente lors de l’après-midi yoga, organisé et animé par Eva au Centre Socioculturel. Des séances de réflexologie plantaire proposées par Sofia ont également été vendues au bénéfice de l’association. Le goûter confectionné et offert par les membres a été bien apprécié. Le même jour, Claudia, Adeline et Pascal ont bravé le froid pour tenir le stand au marché de Noël à Sauveterre-de-Béarn. Toutes ces belles énergies ont fait que l’ensemble des ventes a rapporté environ 1000 € ce jour-là. Avec les objets vendus les jours précédents ou suivants cette date, c’est presque 1500 € qui ont été déposés en banque.

Ecole Nai Talim à Sewagram

Nous avons effectué un virement dont une partie est destinée à l’école Nai Talim (principalement pour le parrainage aidant à la scolarisation d’enfants pauvres) et l’autre à la création d’un atelier travaillant autour du bois de «Lantana» pour réaliser des meubles légers. Cette activité permettra à quatre femmes et deux hommes d’avoir des revenus décents pour subvenir aux besoins de leurs familles.

***

La prochaine mission aura lieu en février 2018 et bien entendu, nous nous rendrons sur place à Wardha (état du Maharashtra en Inde) pour rencontrer nos partenaires indiens afin de constater les évolutions et évaluer les besoins.

Pour nous suivre durant notre séjour, rendez-vous sur notre blog : inde2007.over-blog.com

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer :

  • En devenant membre de Villages Sans Frontières en 2018 (10 € par foyer par an)

  • En faisant un don (par exemple pour acheter des fournitures scolaires lors de la prochaine mission – les dons sont déductibles des impôts jusqu’à 66%)

  • En parrainant un enfant (15 € par mois = 180 € par an, dont 118 € sont déductibles de vos impôts)

  • En donnant des médicaments non périmés (antalgiques, antibiotiques ou anti-diarrhéiques)

  • En donnant du petit matériel sportif neuf ou en très bon état (ballons non gonflés, raquettes, etc.)

  • En donnant des fournitures scolaires neuves ou en très bon état (stylos, feutres, crayons, gommes, taille-crayons, – pas de cahiers car trop lourds)

  • En organisant une manifestation, une soirée ou une vente au bénéfice de notre association et des projets qu’elle soutient.

Pour finir, une fable reprise par Pierre Rabhi :

 

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Colibri

Merci à vous de nous aider à être ce petit colibri de la solidarité
dans le monde.

L’équipe de VSF

Publié dans bulletin semestriel | Laisser un commentaire

Faites vous du bien en étant solidaire…

Après-midi YOGA

Avant la période des fêtes, une nouvelle après-midi yoga est organisée par Eva Pottier, professeure de yoga diplômée, au bénéfice de l’Association Villages Sans Frontières.

L’atelier, se déroulera au Centre Socioculturel d’Orthez samedi 25 novembre de 14 à 17h et se destine aux débutants comme aux confirmés. Un goûter sera ensuite offert aux participants.

Villages Sans Frontières est une association béarnaise qui parraine et encourage la scolarité d’enfants pauvres et favorise des actions d’auto-financement principalement en Inde. Pour en savoir plus :  Facebook Villages Sans Frontières

Attention places limitées. Inscriptions auprès d’Eva Pottier.

Après-midi Yoga CSC 2017

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Les fêtes se préparent

Des cadeaux solidaires

Grâce aux « Mains créatives » du Béarn, de nombreux objets de décoration et des douceurs alimentaires seront en vente le samedi 25 novembre 2017. C’est lors de l’après-midi Yoga (animé par Eva) au Centre Socioculturel d’Orthez et au marché de Noël de Sauveterre-de-Béarn que tous ces objets seront proposés à la vente ainsi que des stylos « écolos », des cartes de vœux, etc. Voir les différents objets qui seront vendus : cliquez ici

Bien entendu, toutes les sommes récoltées seront entièrement consacrées aux plus démunis, en particulier aux projets humanitaires soutenus par Villages Sans Frontières en Inde.

Si vous souhaitez acheter des objets ou des pots de miel / confiture, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail (villages.sans.frontieres@laposte.net).

sapin de Noël en tissu

Un des sapins de Noël en tissu qui pourra décorer votre table de Noël durant plusieurs années

Enregistrer

Publié dans Actions, Ateliers | Laisser un commentaire

Un samedi créatif

Ce samedi un nouvel atelier a eu lieu pour préparer les ventes de fin d’année. Cuisson de confiture, étiquetage des pots de miel (printemps, acacia et fleurs sauvages) et des différentes confitures (prunes, figues, pêches), création d’objets de décoration pour Noël. Les Mains Créatives ont assuré ! Bientôt nous vous montrerons le résultat.

Atelier VSF septembre 2017

Les Mains Créatives en pleine action !

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Ateliers | Laisser un commentaire

Un peu de douceur…

Il y a quelques jours, les petites « Mains Créatives » du Béarn ont confectionné de la confiture de pêches roussanes de Monein. Hmmm ! Le bénéfice de la vente de cette confiture servira aux projets de Villages Sans Frontières.

Du miel de printemps, d’acacia et de fleurs sauvages est également disponible.

Par ailleurs, de nombreux Soli’Sacs sont réalisés en prévision d’un marché de Noël qui aura lieu dans la région.

Confiture pêche

Pêches roussanes de Monein

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Danser pour Villages Sans Frontières

Danse, danse, danse…

Invités par Thérèse, l’organisatrice de cette soirée, les nombreux danseurs ont évolué avec beaucoup de plaisir sur les deux pistes de danse du bar « Le Pingouin Alternatif » (Arthez-de-Béarn). Soirée très réussie !

La recette servira à financer des actions soutenues par notre association en Inde.

soirée danse 22-04-17

Merci à M. Toral, correspondant local, qui a relayé cette soirée dans la presse et sur Internet :

http://arthezmonvillage.fr/2017/04/la-solidarite-en-dansant/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié dans Actions, manifestation | Laisser un commentaire

Soirée danse au bénéfice de VSF

Thérèse organise le samedi 22 avril 2017 une soirée danse Rock-Salsa et Bachata au Pingouin Alternatif à Arthez-de-Béarn. Le prix d’entrée (5 €) ainsi qu’une partie de la recette de la buvette reviendra à Villages Sans Frontières pour financer des projets humanitaires.

Venez danser solidaire et … Merci de faire circuler l’information !

Soirée danse Rock Salsa 2017

Publié dans Actions, manifestation | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Qu’est-ce qui est important dans la vie ?

La valeur des choses…

Qu’est-ce qui est vraiment important dans notre vie ? Chacun doit avoir à cœur de le déterminer.  Un exemple : est-ce qu’un stylo de telle ou telle couleur est important ? pas vraiment ! Mais un stylo , un crayon est-ce important ? Villages Sans Frontières nous a permis de comprendre la valeur de cet outil, sa portée dans une évolution libératrice (avec les stylos « rigolos, écolos et solidaires« , fabriqués en Inde par une coopérative féminine).

Stylo ecolo rigolo solidaire              Stylo écolo rigolo solidaire

La petite vidéo ci-dessous nous propose une démonstration non seulement très sympathique  mais très pertinente pour nous inviter à remettre les choses à leur juste place.

 

Publié dans Réflexions | Laisser un commentaire

Assemblée Générale de VSF

Les adhérents de Villages Sans Frontières sont invités pour l’Assemblée Générale qui aura lieu samedi 25 mars à 15 h au siège social.

Ce sera l’occasion de faire le bilan de l’année 2016 et de préparer les actions et projets de 2017.

AG 2017

AG 2017

Publié dans Officiel | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Au Cambodge, combattre la misère et redonner le sourire aux enfants

Lors de notre séjour au Cambodge en février dernier, nous sommes allés rendre visite à l’association « Pour un sourire d’enfant » à Phnom Penh.

1486549401020

Classe PSE

Une des classes où étudient les enfants dans le Centre PSE à Phnom Penh

Il y a vingt ans, un couple de français, Christian et Marie-France des Pallières, découvre l’univers infernal des enfants travaillant dans les décharges de Phnom Penh. Des centaines d’enfants de tous âges, souffrant de malnutrition s’épuisent au milieu des ordures, dans la chaleur et les mouches. Toute la journée ils fouillent parmi les déchets pour y trouver de quoi se nourrir ou pour récupérer des matériaux qui leur font gagner quelques centimes par jour. Mais le pire, ce n’est pas la décharge. Ce n’est pas ça qui fait pleurer les enfants. Ils pleurent quand ils parlent de leur famille, car c’est ça, le fond de l’enfer. Les familles sont cassées, détruites, et les enfants maltraités, battus, vendus.

Depuis des années, leurs parents n’ont connu que la violence et ne savent que la reproduire. La guerre civile, associée à une idéologie hallucinante de cruauté, a engendré une perte totale des valeurs morales et des repères. Le but des Khmers rouges (1975-1979) était de supprimer toutes les valeurs du Cambodge en massacrant les têtes pensantes et agissantes, les croyants de toutes les religions, les artistes. Les parents de ces enfants-là avaient entre 8 et 10 ans à l’époque. Ils ont vécu dans des camps où on leur a appris à haïr tout ce qu’ils avaient connu jusqu’à présent. Ils ont appris la violence. Et ils sont devenus des pères et mères de familles…

Épouvantés par les conditions sanitaires extrêmes et la détresse morale de ces jeunes enfants ( dont les plus jeunes ont environ 5 ans), le couple des Pallières se mobilise en 1995 pour réaliser le souhait des petits chiffonniers, qui était simplement d’avoir un repas par jour et d’aller à l’école. Les deux Français partent en tournée en France durant quelques mois pour récolter des fonds.

Dès 1996, ils arrivent à fournir un repas par jour à une vingtaine d’enfants, sur la décharge même de Phnom Penh. Et en peu de temps, 250 enfants sont nourris et scolarisés. Au cours des années, malgré toutes les difficultés, de plus en plus d’enfants bénéficient  de l’immense générosité de « Papy » et « Mamy » (Christian et Marie-France des Pallières sont nommés ainsi par les enfants).

Vingt ans plus tard, lorsque « Papy » décède, c’est 6500 enfants et jeunes qui fréquentent le centre “Pour un sourire d’enfant”, pour être scolarisés ou suivre une formation professionnelle (dans les domaines de la plomberie, la mécanique, la boulangerie, l’hôtellerie, la coiffure, etc.). Le niveau de formation est tel que les jeunes formés dans le centre trouvent facilement un travail.

Malgré tout, les actions humanitaires au Cambodge ont encore leur place et leur intérêt. Comme nous avons pu le constater dans les rues de Phnom Penh, de nombreux enfants sont toujours dans la misère. Ils survivent dans la rue ou fouillent dans les poubelles pour en extraire des canettes vides à revendre.

Enfant dans la rue février 2017 P1070431

Les enfants plus âgés veillent sur les plus jeunes. Phnom Penh, février 2017

Un film documentaire sur cette œuvre  (« Les pépites ») est sorti au cinéma en octobre 2016.

Voici une vidéo de présentation de cette action hors du commun :

Publié dans A connaître | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire